La tempête de 1999 (3/3)

(billets 1/3 et 2/3)

La tempête de décembre 1999 est le dernier drame du XXe siècle à avoir affecté le patrimoine. Il y avait eu au cours du siècle plusieurs événements « traumatiques » très médiatisés et qui ont donné lieu à une vive émotion dans le public : Continuer la lecture de « La tempête de 1999 (3/3) »

La tempête de 1999 (2/3)

(Billet 1/3)
Du point de vue du travail de thèse, la tempête est un exemple intéressant de ces petits objets qui se révèlent plus riches à mesure qu’on les analyse. Alors que je n’avais pas de problématique particulière en approchant ce sujet, j’ai au final quelques observations intéressantes à fournir. La possibilité d’une étude quantitative a permis de poser des questions plus poussées, et la représentation cartographique (en dépit de mes failles méthodologiques) m’a conduit à une analyse interrégionale que je n’aurais pas envisagée au départ.

Continuer la lecture de « La tempête de 1999 (2/3) »

La tempête de 1999 (1/3)

La période sur laquelle je mène mes recherches pour ma thèse s’achève en 1999, pour deux raisons : l’une d’elles porte les noms de Lothar et Martin[1]. La tempête de 1999 est un événement marquant de l’histoire récente de la France, et a aussi marqué d’une certaine façon l’histoire du patrimoine. Continuer la lecture de « La tempête de 1999 (1/3) »

Le spectacle par la télévision

C’est une recherche bibliographique qui est à l’origine de ce billet. Cherchant de la littérature pour théoriser l’étude de la mise en spectacle de mon sujet par la télévision, je pensais trouver quelques ouvrages faisant la synthèse des différés procédés observés. Je cherchais notamment des réponses à ces questionnements : quels sont les mécanismes à l’œuvre dans la spectacularisation du réel? Continuer la lecture de « Le spectacle par la télévision »

L’altération et le patrimoine

Texte préparé pour une réflexion collective au séminaire épistémologique de Patrima sur la question de l’altération.

Des chercheurs travaillant sur le patrimoine, ceux inscrits dans les sciences expérimentales sont sans aucun doute ceux qui croisent le plus ce terme. Consacrant leurs recherches à caractériser les processus d’altération de la matière et de la surface visible des oeuvres du patrimoine, ils sont ceux qui maitrisent le mieux le terme et ses conséquences matérielles.

Quant à moi, comment parler d’altération alors que c’est un mot que je ne croise pas, que je n’ai jamais croisé dans ma bibliographie, que je n’ai jamais mobilisé et qui n’a jamais fait partie de mes interrogations ? Continuer la lecture de « L’altération et le patrimoine »

Essai de représentation schématique du patrimoine

L’idée du présent schéma est venue de la nécessité de visualiser la totalité de mon sujet sur l’ensemble de ma période. Il fallait que je puisse voir en un instant non seulement les grandes catégories d’objets patrimoniaux observés dans mon corpus, que j’établisse les liens qui existaient à l’intérieur des catégories et entre les objets, et surtout que je puisse représenter l’évolution temporelle du périmètre du patrimoine. Continuer la lecture de « Essai de représentation schématique du patrimoine »

Montrer le populaire

Comme pour toute autre œuvre que le chercheur approche comme une source, les acteurs d’une émission doivent faire l’objet d’une étude. Si les auteurs d’un programme de télévision sont à considérer en priorité, les producteurs, réalisateurs, journalistes et présentateurs ne sont pas toujours les participants exclusifs d’une émission. D’autres intervenants peuvent aussi se prêter à une étude. A la différence que, bien que partie prenante du contenu d’une émission, ils sont extérieurs au processus de production. Continuer la lecture de « Montrer le populaire »

Nouvelle page « glossaire et abréviations »

Une nouvelle page « glossaire et abréviations » a été créée sur ce carnet. Le projet est décrit directement dans la page : il s’agit de transmettre mon expérience de l’inathèque et de la pratique des sources audiovisuelles et des sources périphériques. Continuer la lecture de « Nouvelle page « glossaire et abréviations » »

Entretien avec les personnels de l’inathèque

Au mois de juillet, j’ai été contacté par la responsable des collections de l’inathèque qui avait remarqué que les billets de ce carnet étaient rédigés par un de leurs usagers. Trois billets en particulier avaient attiré l’attention de l’institution et avaient été diffusés en interne. Continuer la lecture de « Entretien avec les personnels de l’inathèque »

Ecrire le temps avec le patrimoine

Il était prévu que j’intervienne aux rencontres estivales du Collectif Confluence (à suivre sur le réseau twitter avec le hashtag #estivales13) pour y lire un petit texte. J’ai du annuler ma venue mais je publie ici le texte en question. Il s’agit de pistes de réflexion que je souhaitais soumettre aux participants, d’observations et d’hypothèses principalement, afin de susciter une discussion. Mon hypothèse principale était de proposer de voir le patrimoine comme l’expression d’une conception du temps et d’un rapport au temps. Continuer la lecture de « Ecrire le temps avec le patrimoine »

Culture et télévision

L’association culture et télévision a fait pendant un temps l’objet d’un consensus chez les personnels de la télévision, que partageaient aussi les spectateurs, la « télévision culturelle » constituant une sorte de doctrine des professionnels, et le sujet a fait l’objet d’une bonne bibliographie. En 2013, l’association culture et télévision semble moins aller de soi. Or l’évolution qui conduit non de l’hégémonie de la culture à la télévision mais de sa forte représentation à sa disparition progressive, est une forme d’obsession des observateurs de ce média chez certains universitaires et une certaine critique. Continuer la lecture de « Culture et télévision »