Patrimoine et télévision

Le carnet s’appuie sur une thèse de doctorat en histoire contemporaine qui croise deux objets : l’histoire de la télévision et le patrimoine matériel (bâti et artistique). Le sujet de thèse est inséré dans un projet pluridisciplinaire autour du patrimoine matériel (Labex Patrima).

Il s’agit d’un sujet à la fois d’histoire des médias et d’histoire culturelle. Le but premier est d’étudier les manières dont est représenté le patrimoine dans les programmes de télévision, sa place et le traitement du sujet. Plus encore, cette thèse cherche à étudier les représentations du patrimoine national et international qui sont produites de la réception des programmes de télévision. In fine, la thèse cherche à déterminer le rôle de la télévision dans la construction d’une conscience patrimoniale chez les Français.
La télévision est envisagée tout à la fois comme un médium qui diffuse des discours des différents acteurs du patrimoine, qui est le terrain de campagnes médiatiques, et le vecteur d’un savoir autour des objets patrimonaux. Outre de véhiculer des discours, c’est tout le rapport à l’opinion publique qui est pris en compte, notamment dans la manière qu’a eu la télévision de mobiliser les téléspectateurs autour de causes touchant au patrimoine national et international.
L’une des hypothèses est que, bien plus d’avoir permis d’inculquer la notion et d’instruire sur les objets du patrimoine, la télévision a participé à la construction des contours du patrimoine, et surtout a contribué à faire émerger, chez les Français, une conscience du patrimoine (sensibilité, connaissance, capacité d’action).

Le sujet balaie la période du second vingtième siècle, d’avant le début de la télévision de masse (1950) jusqu’à la décennie 1990. Cette décennie acte de la transition vers le “tout patrimonial”, une ère mémorielle, un âge de la commémoration. Les enjeux identitaires et mémoriels sont très présents dans le patrimoine, et ne sont pas absents des programmes de télévision qui en traitent. Ces programmes éclairent aussi du rapport à l’histoire des Français et de la télévision, car à travers les programmes sur le patrimoine, c’est une certaine histoire de France qui est racontée.


Auteur/autrice : Thibault Le Hégarat

Docteur en histoire contemporaine, chercheur associé au CHCSC (UVSQ).

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search