Entretien avec Jean-Christophe Piot

J-Ch PiotJean-Christophe Piot est journaliste depuis 20 ans, titulaire d’un DEA d’histoire des religions romaines, et anime depuis 2013 un blog consacré à l’histoire. Il travaille avec francetvinfo, la revue Hemisphere, le magazine Swissquote et In Vivo.
Pour éclairer mes recherches, je l’ai interrogé sur sa pratique de la vulgarisation de l’histoire. Continuer la lecture de « Entretien avec Jean-Christophe Piot »

La sélection des programmes

Le futur site du projet TvPatMat doit comprendre un total de 100 vidéos, consistant en extraits d’émissions diffusées depuis 1950 à la télévision française. Mon corpus de thèse est évidemment mobilisé ici même s’il sera complété par les programmes des années 2000. L’avantage de ma situation (à savoir travailler dans le prolongement de ma thèse) me permet de directement sélectionner les extraits parmi les programmes d’un corpus que je connais déjà.
C’est de ce processus de sélection, déjà bien entamé, qu’il est question dans ce billet, et je souhaite faire part de mes interrogations. (Je passe pour le moment sous silence des contraintes qui pourraient contrarier ma sélection, dont je ferai état en temps voulu). Continuer la lecture de « La sélection des programmes »

Penser l’architecture d’un site internet

Le projet TvPatMat doit aboutir l’an prochain à la mise en ligne d’un outil sur le patrimoine (voir la page dédiée pour une brève présentation). Je suis actuellement dans une étape de préparation des contenus et de leur organisation. Continuer la lecture de « Penser l’architecture d’un site internet »

Le projet de recherche TvPatMat

L’année 2016-2017 marque pour moi le début d’une nouvelle étape de mon parcours de jeune chercheur, et aussi de ce carnet. Je viens de prendre mes fonctions de chercheur post-doctoral et me consacrerai cette année à la réalisation d’un projet de recherche nommé TvPatMat. Dans le prolongement direct de ma thèse, je vais développer un outil de médiation qui utilisera les archives vidéo de la télévision pour raconter l’histoire de la notion de patrimoine et de sa perception par les Français. Destiné à vulgariser la connaissance scientifique sur le patrimoine, cet outil prendra la forme d’un site internet rassemblant des ressources autour de cette notion.

Toute cette année, ce carnet servira à rendre compte des étapes de réalisation du projet, toujours dans la perspective de rendre visible le travail de recherche, cher à de nombreux auteurs de carnets hypothèses. Aux mots clé #télévision et #patrimoine s’ajoute donc désormais celui de #vulgarisation.

Vous pouvez découvrir le document de présentation du projet, de ses partenaires et de ses membres, sur cette page.

« Le retour de la France moche »

En lisant le titre que le journaliste Luc Le Chatelier a donné à un billet de blog sur le site de Télérama, immédiatement ma thèse a ressurgi devant mes yeux. Le billet en question alerte des conséquences de la loi dite « Macron », accusée d’aller dans le sens du lobby publicitaire qui réclame un assouplissement des règles d’affichages. La loi doit en effet faciliter leur multiplication sur des territoires jusqu’à présent épargnés, notamment ruraux.

Le titre du billet est-il une référence à La France défigurée, le magazine de Michel Péricard et Louis Bériot qui fut la première émission de la télévision française consacrée à l’écologie ? Continuer la lecture de « « Le retour de la France moche » »

Travailler sur les représentations du patrimoine: le cas des programmes de télévision

Ce texte est tiré d’une communication donnée à Lausanne, au Centre SCH, le 20 novembre 2015. Continuer la lecture de « Travailler sur les représentations du patrimoine: le cas des programmes de télévision »

Quelques mots sur les Journées Européennes du Patrimoine 2015

Pour l’édition 2015 des Journées Européennes du Patrimoine, le ministère de la Culture a choisi pour thème « Le patrimoine du XXIème siècle, une histoire d’avenir ». Ce choix résolument original tranche singulièrement avec le thème de l’édition 2014 – « patrimoine culturel, patrimoine naturel » – qui recouvrait potentiellement l’ensemble du patrimoine. Le thème de cette année est beaucoup plus sélectif  puisqu’après des grands domaines, il s’agit de traiter d’une période, en outre très courte. Continuer la lecture de « Quelques mots sur les Journées Européennes du Patrimoine 2015 »

A propos de la thèse (2) Un rite de passage

Un rite de passage

En écho au précédent billet de cette série « à propos de la thèse », je voudrais aborder ce sentiment qui ne s’est affirmé que tardivement chez moi : celui de vivre la thèse comme un rite de passage.

La thèse, je l’ai d’abord vue comme un aboutissement. Continuer la lecture de « A propos de la thèse (2) Un rite de passage »

Qu’est-ce qu’un.e historien.ne des médias ?

Je fais régulièrement le constat que nous ne sommes pas nombreux dans la communauté historienne à travailler sur les médias. Je le vois particulièrement sur internet où, entre twitter et le blogging scientifique, les historiens des médias sont rares, surtout à côté des sociologues, sémiologues, chercheurs et sciences de l’information et de la communication. Je me sens parfois seul avec mes problématiques historiennes et mes sources audiovisuelles. Continuer la lecture de « Qu’est-ce qu’un.e historien.ne des médias ? »

Pour une télévision de qualité (notes de lecture)

Notes de lecture sur l’ouvrage dirigé par François Jost, Pour une télévision de qualité, INA éditions, 2014, 278 p. Textes issus du colloque international « Qu’est-ce qu’une télévision de qualité ? », 12-14 septembre 2012, Sorbonne Nouvelle Paris 3. Continuer la lecture de « Pour une télévision de qualité (notes de lecture) »

Ils ne se doutaient pas qu’elle servirait à ça

Ceux qui ont rêvé puis mis au point la télévision ne s’attendaient pas à ce qu’elle allait devenir. Comme beaucoup d’inventions qui ont changé la société en fait. Ni la radio ni le téléphone n’ont été mis au point pour les usages que nous en avons aujourd’hui. S’agissant de la télévision, je ne parle pas ici du plan technique mais bien des contenus.

Les pionniers de la télévision ne se doutaient pas que leur invention ferait de la misère sociale un spectacle. Qu’elle prospèrerait sur les inégalités culturelles, économiques et sociales, qu’elle mettrait en scène de manière obscène la pitié et le désespoir de gens ordinaires. Continuer la lecture de « Ils ne se doutaient pas qu’elle servirait à ça »

A propos de la thèse (1) Même si l’envie n’est pas là

Même si l’envie n’est pas là

Tous les docteurs et doctorants que j’ai croisé me l’ont confirmé : la rédaction est la partie la plus difficile de la thèse. J’ai d’ailleurs constaté avec amusement qu’ils/elles s’enquièrent plus volontiers de mon état d’esprit et de l’avancement de ma thèse depuis qu’ils savent que j’ai entamé la rédaction – et il me semble qu’ils le fassent avec cette légère pointe de compassion mêlée de pitié caractéristique de ceux-qui-sont-passés-par-là, mais il est possible que j’affabule. Continuer la lecture de « A propos de la thèse (1) Même si l’envie n’est pas là »

La tempête de 1999 (3/3)

(billets 1/3 et 2/3)

La tempête de décembre 1999 est le dernier drame du XXe siècle à avoir affecté le patrimoine. Il y avait eu au cours du siècle plusieurs événements « traumatiques » très médiatisés et qui ont donné lieu à une vive émotion dans le public : Continuer la lecture de « La tempête de 1999 (3/3) »

La tempête de 1999 (2/3)

(Billet 1/3)
Du point de vue du travail de thèse, la tempête est un exemple intéressant de ces petits objets qui se révèlent plus riches à mesure qu’on les analyse. Alors que je n’avais pas de problématique particulière en approchant ce sujet, j’ai au final quelques observations intéressantes à fournir. La possibilité d’une étude quantitative a permis de poser des questions plus poussées, et la représentation cartographique (en dépit de mes failles méthodologiques) m’a conduit à une analyse interrégionale que je n’aurais pas envisagée au départ.

Continuer la lecture de « La tempête de 1999 (2/3) »

La tempête de 1999 (1/3)

La période sur laquelle je mène mes recherches pour ma thèse s’achève en 1999, pour deux raisons : l’une d’elles porte les noms de Lothar et Martin[1]. La tempête de 1999 est un événement marquant de l’histoire récente de la France, et a aussi marqué d’une certaine façon l’histoire du patrimoine. Continuer la lecture de « La tempête de 1999 (1/3) »